Publié le par Chloé

Dis-moi ce que tu cherches, je te dirai où (et avec qui) tu pars.

Dis-moi ce que tu cherches, je te dirai où (et avec qui) tu pars.

Les grandes vacances tant attendues approchent, et à moins que vous partiez comme tous les ans chez votre Mamie Anna à Noirmoutier, votre premier réflexe est de vous renseigner sur votre moteur de recherche favori sur une destination qui vous fait envie. Seulement, vos requêtes en disent plus long sur vos projets que vous ne pourriez l’imaginer…

Voyage organisé ou vacances improvisées ?

Pour ce qui est de l’organisation des vacances d’été, les touristes semblent de moins en moins arrêtés sur leur destination. D’après une récente étude de Google basée sur les données de recherche, 6 Américains sur 10 ont commencé à préparer leurs vacances estivales dès le mois de février. Cela laisse penser qu’ils sont prévoyants quant à leurs projets et prennent le temps d’organiser soigneusement leur séjour. Cependant, pour 46% d’entre eux, aucune destination n’était arrêtée lorsqu’ils ont démarré leurs recherches.

On peut alors se demander ce que les touristes privilégient vraiment lors de leurs recherches. Partent-ils pour la destination ou pour les avantages qu’elle offre ? Sont-ils opportunistes et prêts à sauter sur le premier code de réduction venu, ou explorateurs dans l’âme et avides de découvertes ?

Dans tous les cas, il semblerait que les voyageurs soient plutôt enclins à partir en famille. Les requêtes axées autour des vacances en famille, en couple, des lunes de miel et des voyages de luxe ont la cote. Elles sont en progression 3 fois plus rapide que celles concernant les voyages d’aventure et l’écotourisme par exemple.Usages des Français en vacances - graphique

Des touristes de moins en moins aventuriers ?

Peut-être, mais ils n’en sont pas moins ultra-connectés. Dans l’Hexagone, et selon une étude proposée par Orange et réalisée par Kantar TNS, un Français sur deux choisit la destination de ses vacances en fonction de la possibilité de se connecter à Internet ! Ce constat est paradoxal puisqu’ils sont 83% à vouloir ralentir leurs usages numériques en vacances… tout en étant 92% à partir avec au moins un appareil connecté, smartphone en 1ère place. Pas si facile de se séparer de son environnement habituel, même au pied des cocotiers.

Connectés oui, mais pour quoi faire ? Pour s’occuper pendant le trajet, garder contact avec leurs proches sur le lieu de vacances mais aussi pour partager les moments vécus. C’est le cas de 7 touristes Français sur 10. L’accès à Internet permet aussi à 90% des parents d’avoir des contacts réguliers avec leurs enfants partis sans eux. Une bonne excuse pour les surveiller sans passer pour une mère poule 😉

Usages numériques Français en vacances 2

Une bonne connexion permettrait donc de réussir son séjour ?

Pas si sûr, mais il permettrait en tous cas de préparer son séjour : 16% des touristes préfèrent improviser leurs activités sur leur lieu de vacances. Une connexion à un appareil, en particulier mobile, est donc indispensable.

Les touristes semblent donc suivre la tendance du tout ou rien ! D’un côté, les super organisés prévoient leurs vacances des mois à l’avance, de l’autre les aventuriers partent à la dernière minute, le sac sur le dos. Les uns voudront être coupés du monde, les autres seront super connectés.

Comment expliquer ce fossé ? La multiplicité des usages conduit à ce que chacun trouve son compte : le genre, l’âge, la catégorie socio-professionnelle, la mobilité et les habitudes de consommation influencent le processus décisionnel et les chemins de conversion plus ou moins longs. Cette question qui reste à l’appréciation de chacun fait directement écho aux différentes façons d’utiliser les nouvelles technologies et donc au rapport à la connectivité.

Si certains continuent à s’inspirer dans les magazines ou privilégient les discussions entre amis pour choisir leur prochaine destination, d’autres feront appel au pouvoir de la suggestion.
Sur les réseaux sociaux, le partage et la recommandation règnent en maître sur le royaume des internautes sujets à la curiosité. Plus de la moitié des moins de 35 ans s’inspirent déjà des réseaux sociaux pour trouver une destination, et 1 Français sur 5 a déjà trouvé sa destination sur Instagram

 

Sources : Think with Google / Presse-Citron / L’ADN

Laisser un commentaire