Publié le par Maxime

Le http/2 : promesse d’une navigation plus rapide et plus sûre

Définition du http2

Véritable pilier de l’Internet, le protocole http s’apprête à recevoir une mise à jour importante, une première depuis 1999. Cette modification va optimiser les échanges entre serveur et navigateur web dans le but d’accélérer le chargement de vos sites web préférés.

Le http/2, c’est quoi ?

Comme évoqué précédemment, il s’agit d’une mise à jour de l’HyperText Transfer Protocol (d’où le http) la colonne vertébrale de tout l’Internet. C’est grâce à ce protocole que les données s’échangent entre votre navigateur et votre site web.

Ses origines démarrent en 2009 avec le développement chez Google du SPDY, protocole réseau qui devait rendre Internet deux fois plus rapide. En 2012, le développement du http/2 commence et se base sur ce protocole. Aujourd’hui Chrome et Firefox ou encore Facebook et Youtube utilisent le SPDY.

La principale finalité du http/2 sera de rendre le chargement de vos pages plus rapide. Une fonction de multiplexage (voir schéma) et la compression des données (notamment des headers) sont les améliorations les plus notables.

Le multiplexage

Elles permettent d’envoyer plusieurs requêtes simultanément. Pour faire simple, vos navigateurs Chrome, Safari, Firefox ou Spartan (le remplaçant d’IE) pourront faire plusieurs requêtes avec le serveur en même temps, et non plus une par une. Les sites « lourds » avec de nombreuses images ou vidéos incorporées en seront les grands bénéficiaires. De plus, le http/2 sera surtout utile à la première connexion à un site, le processus de cache existant améliore déjà la vitesse d’affichage lors de navigation sur des sites déjà visités.

Et pour la sécurité ?

C’est sur ce point là que les choses se complexifient. A l’origine, le chiffrement obligatoire des données échangées devait être intégré de base (https) mais malheureusement ce point a été abandonné. Cela entraîne donc un conflit avec la nouvelle orientation des navigateurs Chrome et Firefox qui vont bientôt évoluer vers un 100 % sécurisé. Les futurs sites, qui voudront utiliser le http/2 et s’afficher sous Chrome et Firefox, devront crypter leurs données.

Une belle promesse pour l’internaute qui pourra naviguer de manière plus rapide pour son plus grand bonheur. Et le plus beau, c’est qu’il n’aura rien à faire ! Son navigateur devra juste être à jour pour bénéficier des améliorations du http/2.

 

Laisser un commentaire